Planifiez votre prochain investissement, dans l’immobilier ou autre

La TSX et les prix de l’immobilier ont baissé considérablement au cours des trois premiers trimestres de 2022. Les indices américains ont amorcé une période de marché baissier plus tôt cette année, certains perdant plus de 25 % de leur valeur. L’inflation – actuellement de 7 % – restreint notre budget, et la Banque du Canada vient juste d’augmenter les taux d’intérêt pour la cinquième fois cette année afin de limiter encore plus les dépenses des ménages. Une récession est assurée d’ici la fin de 2022.

Bien que les nouvelles concernant la récession et un repli du marché de l’immobilier ou des placements soient décourageantes, la volatilité du marché peut offrir des occasions intéressantes pour les investisseurs bien préparés. La recherche tend à démontrer que les investisseurs qui s’en tiennent à leur plan durant les périodes tumultueuses sont historiquement récompensés. Le prix des maisons chute et celui des loyers augmente, ce qui pourrait représenter une excellente possibilité d’investissement dans l’immobilier.

Lorsqu’on n’est pas prêt à acheter dans un marché en baisse, le meilleur plan d’action peut être de ne « rien faire ». Des situations inattendues peuvent nous inciter à prendre toutes sortes de décisions soudaines qui risquent de compromettre nos plans d’investissement. Évitez de succomber à la tentation de liquider les titres de votre portefeuille qui enregistrent des pertes ; attendez que la volatilité se calme. 

L’investissement direct actif ne se limite pas à l’achat et à la vente. Il faut également faire des recherches, surveiller et trouver de nouvelles idées.

« Suivre le marché pour trouver le meilleur prix dans le quartier où vous désirez vivre, c’est AGIR », souligne Don Stoddart, président de Key Mortgage Partners. « Un bon courtier hypothécaire et un professionnel de l’immobilier travaillant en collaboration devraient pouvoir vous aviser rapidement lorsque le marché baissier est sur le point de remonter afin d’acheter au moment idéal. »

De plus, si vous avez ralenti le rythme de vos placements ou êtes simplement à la recherche d’idées pour être un investisseur engagé pendant cette période de baisse – et possiblement une récession imminente – voici quelques façons de suivre votre plan d’investissement.

Examinez de près vos biens immobiliers et vos actions

Examinez longuement et attentivement vos avoirs et restez au fait de la conjoncture du marché. 

Pour ceux qui investissent dans des immeubles locatifs, les loyers mensuels moyens augmentent à un rythme sans précédent.

Le prix des maisons se rajuste à la baisse par rapport aux records de 2020-2021 en raison des hausses de taux d’intérêt rapides par la Banque du Canada, ce qui crée une occasion d’achat pour les investisseurs immobiliers.

Les taux d’intérêt demeurent faibles du point de vue historique, et abordables pour l’investissement dans des immeubles locatifs.

L’immobilier est un placement de longue durée, et les perspectives à long terme sont favorables pour investir maintenant.

Si vous détenez des fonds communs de placement, des actions individuelles ou des fonds cotés en bourse, cliquez pour vous rendre à la page détaillée sur chaque type de titres. Même si bon nombre de vos placements sont peut-être dans le rouge, un examen attentif révélera que bien des sociétés semblent avoir un plan sûr pour affronter l’incertitude à venir. Si une société enregistre des gains importants, c’est peut-être l’occasion d’acheter. Rappelez-vous que si les fonds communs de placement, actions ou fonds cotés en bourse achetés produisent des dividendes, ceux-ci sont probablement automatiquement réinvestis à un cours inférieur, ce qui rapportera à long terme aux investisseurs patients. De plus, le rendement des actions bénéficiaires augmente lorsque le cours descend, donc cherchez les possibilités de vous procurer des actions supplémentaires de sociétés de premier ordre.

Renseignez-vous pour améliorer votre littératie financière

Lisez toutes les nouvelles économiques chaque matin ; suivez une foule de sources d’information sur les affaires, l’immobilier et l’investissement, y compris celles qui remettent en question votre point de vue sur l’investissement..

Mettez votre testament et celui de votre partenaire à jour. Un décès sans testament peut entraîner des conséquences et des retards imprévus et désastreux pour votre conjoint et vos héritiers. N’oubliez pas que votre exécuteur testamentaire doit présenter un testament et un certificat de décès valides aux banques, à Service Canada et aux services provinciaux applicables pour pouvoir transférer des biens à un conjoint ou à d’autres héritiers, changer de fournisseurs de service ainsi qu’annuler des cartes de crédit et de débit.

Cameron Strong,

CEO, Invis.

Articles connexes