Est-il actuellement plus sage d’investir dans le marché boursier ou de réduire le solde de votre prêt hypothécaire ? 

Comme la Banque du Canada a augmenté récemment le taux de financement à un jour à 3,75 %, les taux hypothécaires oscillent entre 6 et 7 % dans le cas d’un renouvellement. L’indice TSX affiche une forte baisse et devrait fléchir encore davantage sous l’effet des hausses de taux d’intérêt supplémentaires et de la récession imminente.  

Bien des propriétaires se posent donc les questions importantes suivantes : Est-il préférable de payer une partie de mon prêt hypothécaire en dollars après impôt pour tirer un rendement sans risque ou de profiter des cours inférieurs sur le marché boursier ? Dans ce dernier cas, devrais-je acheter des actions de premier ordre produisant des dividendes de 6 à 7 % et les transférer à mon REER ou à mon CELI ?

La décision dépend de la situation précise et de la propension au risque de chaque ménage. Réfléchissez à ce qui suit :

Si le renouvellement de votre prêt hypothécaire n’aura lieu que dans deux ou trois ans, l’achat d’actions de premier ordre dont la durée est aussi de deux ou trois ans semble une bonne idée si vous pouvez supporter le stress causé par l’érosion continue du marché boursier à court terme après l’achat, puisqu’une récession est presque assurée en 2023 et que la récession a tendance à réduire encore plus les cours boursiers et à accroître le rendement en dividendes.

Songez toutefois à utiliser une méthode d’achat hebdomadaire pour vous procurer un panier d’actions de premier ordre car le marché boursier peut être très volatil. Assurez-vous que les actions choisies ont de bons antécédents de croissance des dividendes et un profil de gains sûr.

À la fin d’une récession, les taux d’intérêt ont tendance à chuter, donc selon le scénario ci-dessus où il vous reste quelques années avant le renouvellement, vous pourriez être en mesure de renouveler à un taux inférieur aux taux actuels, ce qui rend l’investissement dans une action à prix réduit et à haut rendement en dividendes attrayant à long terme, lorsque le marché boursier reprendra.

Si vous redoutez les risques d’un repli du marché boursier et que votre prêt hypothécaire doit être renouvelé dans peu de temps, il est sage de réduire votre solde au lieu d’acheter des actions en « liquidation », car le paiement hypothécaire offre un rendement sans risque, et plus la fourchette d’imposition du ménage est élevée, plus cette stratégie est intéressante. 

Pour connaître la stratégie qui convient le mieux à votre ménage, vous devriez discuter avec un courtier hypothécaire, qui vous aidera à prendre la bonne décision et à choisir le bon prêt hypothécaire en fonction de vos besoins.

Cameron Strong,

CEO, Invis.

Articles connexes